Le déambulatoire du grand cloître

 Le grand cloître est un promenoir qui réunit toutes les cellules des douze moines de la première fondation. Les cellules actuelles résultent d'une réfection de 1610, elles ont remplacé les premières vraisemblablement en bois. Chaque habitation de moine a sa marque individualisée par un signe alphabétique et son guichet passe-plat (cf. la cellule témoin).
Le cloître est aussi un espace vert, et, dans sa partie la plus au sud, près de l'église, le cimetière des moines qui étaient enterrés à même la terre. C'est la raison pour laquelle on trouve en bordure de ce cimetière, une petite chapelle, dite "chapelle des morts".
 
 Le grand gloître
 
On voit ci-dessous, là où le bâtiment s'avance sur le cloître, le toit de la chapelle des morts.
Dans un rite médiéval, les moines morts sont lavés sur une pierre.
Les cellules de moines sont aujourd'hui habitées par des auteurs de théâtre, des acteurs ou metteurs en scène invités en résidence, le temps d'un travail, par le Centre National des Ecritures du Spectacle.
 
 Le Grand cloître Le Grand cloître Déambulatoire du grand cloître
 
Ci-dessus au centre, le cloître vu sous son angle nord-est. La toiture la plus haute abrite la bugade et la prison. À droite, la galerie Est.