La Cour des frères

Cette partie était réservée aux frères. Le rez-de-chaussée était occupé par des espaces de travail, des remises, la pharmacie. Les archéologues ont trouvé de la paille dans les enduits (réutilisés au XIX et au XX par les particuliers) ainsi que des cuves à vin et des traces de tanin.
 
Au premier étage se trouvaient les dortoirs puisque les frères « donnés » dormaient ensemble contrairement aux frères convers qui vivaient dans des cellules le long de l’allée des mûriers. Une coursive dessert tout le premier étage et rejoint le rez-de-chaussée par un escalier.
Sous la cour se trouve une cuve souterraine voûtée de 13 m de fond en pierre et en rocher, une des vastes réserves de la chartreuse alimentée par les eaux pluviales.
 
Les premières esquisses pour la restauration du batîment date de 1998 L’étude préalable des archéologues a duré 6 mois et a permis l’élaboration d’une « chronologie relative » des bâtiments du XIV au XX. Tous les matériaux bois ont été datés précisément grâce à la chronodendrologie qui permet de connaître l’âge du bois suivant les cernes de celui-ci et la connaissance des climats.
Le parti pris de la restauration est le XVIIe siècle.
 
Le chantier de restauration a duré 16 mois financé par la direction du Patrimoine (restauration du clos et du couvert, démolition des bâtiments parasites. Les aménagements intérieurs ont été financés par la DMDTS (Direction de la musique, de la danse, du théâtre et du spectacle).
 
Cet espace est en fonctionnement depuis 2004. Il est occupé aujourd’hui au rez de chaussée par la bibliothèque du CNES, la maison du gardien, et au premier étage par les bureaux du centre culturel et la terrasse du restaurant.
 
cour des frères Cour des frères
 
 
* Lieu non accessible lors de la visite "in situ"