Dossier K.

  • Dossier K. © Florent Jacob

Pierre-Yves Chapalain

Le temps qu’il faut / Bretagne
mise en scène Pierre-Yves Chapalain et Laurent Gutmann
jeu Pierre-Yves Chapalain
scénographie Laurent Gutmann
création sonore Géraldine Foucault
création lumière Florent Jacob

Pourquoi tu ne m’as pas tenu au courant ? S’il n’y avait pas eu la lettre de ma fille, ta cousine, j’aurais rien su. La chose aurait continué d’être à l’œuvre dans l’ombre, à ronger, ronger, jusqu’à ce que tout s’écroule d’un coup... Pour découvrir dans le journal la nouvelle de mise en examen suivie de ta condamnation définitive ! Comme un coup de massue !

Dossier K. est une variation personnelle et libre du Procès, nourrie des scènes que je considère comme proches de moi. Sommes-nous quand même dans la tête de K ? Oui. Dans son cerveau labyrinthique, ses couloirs obscurs et ses portes dérobées. Dossier K. est un seul en scène. K. est un homme « ordinaire » qui s’interroge sans cesse pour tenter d’élucider « la sorte de mise en accusation » dont il fait l’objet. Il s’agira de garder toujours à l’esprit une forme de vitalité, une insouciance car K. n’a pas la moindre idée de ce qui lui arrive. Cette inquiétante étrangeté qui envahit petit à petit son univers familier ne lui semble pas alarmante... J’ai demandé à Laurent Gutmann de m’aider dans ma recherche. Le travail d’écriture et la création son et lumière se poursuivront pendant les répétitions de façon indissociable.

 

Pierre-Yves Chapalain a écrit et mis en scène La Lettre (2008), La Fiancée de Barbe-Bleue (2010), Absinthe (2010), La Brume du soir (2014), Outrages l’ornière du reflux (2015), Où sont les Ogres ? (2017). Ses textes sont édités aux Solitaires Intempestifs.

 

Coproduction La dissipation des brumes matinales / Laurent Gutmann.
Coréalisation Cie Public-Chéri – Théâtre l’Échangeur, Bagnolet.
Avec le soutien du Studio-Théâtre de Vitry ; de l’Archipel, Pôle d’action culturelle|Fouesnantles Glénan, de la Chartreuse-CNES.

Création du 25 janvier au 2 février 2019 (relâche le 27) au Théâtre l’Échangeur à Bagnolet.