When all is Said and Done

  • Daniel Keene © F. Passerini

DANIEL KEENE

Australie

Suite au désastre écologique et social provoqué par le dérèglement climatique, la planète est divisée en zones distinctes. Les premières d’entre elles — appelées Zones de sécurité — sont soutenues par une technologie de pointe et tolèrent la présence humaine. Les secondes — appelées Zones extérieures — ne peuvent rien accueillir d’autre que les formes de vie les plus élémentaires.
Les Zones de sécurité, fortement protégées, sont isolées des Zones extérieures par un mur. Leur population est strictement limitée, mais de temps en temps, dans certaines circonstances, un nombre très restreint d’individus venus des Zones extérieures peut y être admis. Ces rares élus sont choisis par tirage au sort.
L’action de When all is Said and Done se situe dans l’espace liminaire entre les deux zones, où trois individus attendent d’être admis en Zone de sécurité. Ils sont hantés par les souvenirs d’un monde avant la catastrophe. Ils se remémorent ce monde qui n’existe plus que dans leurs souvenirs, qu’aucun d’entre eux ne veut effacer et qui sont pourtant la source de leur chagrin.

La pièce sera créée à La Mama, Melbourne, en 2021 dans une mise en scène de Beng Oh.

 

Depuis 1978, les pièces de Daniel Keene ont été créées dans toute l’Australie. Nombre d'entre elles ont été distinguées par d’importants prix dramatiques et littéraires. Depuis 2000, plus de quatre-vingts productions de ses pièces ont été présentées en Europe. Ses pièces sont traduites et représentées en France par Séverine Magois et publiées aux éditions Théâtrales.

Bourse Australia Council for the Arts.
Avec le soutien de la Chartreuse-CNES.