Chemin de proie(s)

  • Souleymane Bah © Bachir Keïta

SOULEYMANE BAH

Guinée - France

— Vous êtes en panne. Si toutes les pièces tournaient correctement dans vos moteurs, vous vous seriez abstenus de souiller l’intimité des gens. Vous devez être nécessairement réparés… Quand ils ont fait ce qu’ils ont fait, elle était où la justice? À mon père et à d’autres pères et d’autres frères, la justice paradait dans les alentours, ricanant de la merde des innocents et de la pisse de toutes les dignités bafouées. Elle se bourrait la gueule à la table des forts, la justice, et dégueulait dans le visage des faibles.

C’est l’histoire d’une fille qui assiste au viol de son père et dont le frère est enlevé. Elle décide de se lancer à la poursuite des criminels. En chemin, elle croise un garçon, adjuvant de sa quête, qui se révélera plus fourbe qu’il ne paraît, parce que rongé par le même désir de vengeance. Le texte pose la question de la limite entre justice et vengeance, du parcours qui fait basculer l’homme au monstre et de la part de lumière et d’ombre qu’il y a en chacun.

 

Docteur en communication et licencié en journalisme, Souleymane Bah est metteur en scène et auteur, notamment de Danse avec le Diable qu’il a créée en Guinée, puis qui a été reprise aux Récréâtrales 2018 et lue au Festival d’Avignon 2019 (cycle RFI Ça va, ça va le monde !). Longtemps directeur de la compagnie Laborato’Arts en Guinée, il vit actuellement en exil en France.

Bourse Nora-ACCR avec le soutien du ministère de la Culture et bourse SACD.
Avec le soutien de la Chartreuse-CNES.