Vendue (titre provisoire)

  • Marion Aubert © Alex Nollet/La Chartreuse
  • Agathe L'Huillier © Chantal Casanova

Marion Aubert

Au printemps dernier, le festival Le Paris des Femmes me passe commande d’écriture autour du thème « À vendre ». Au même moment, Agathe L’Huillier, actrice, me demande de lui écrire un texte sur mesure (je pense aussitôt « sur démesure » tant je sais la finesse d’Agathe, mais aussi sa puissance, comique, tragique et sa sensibilité, extrême). Je décide donc d’unir les deux commandes. La résidence à la Chartreuse sera l’occasion d’explorer ce thème, de nous interroger, notamment, sur l’étrange contrat passé entre l’actrice et le public — ce qu’elle est capable, ou incapable, de mettre en jeu (ou en péril), pour l’honorer.
 

Marion Aubert est diplômée de l’Ensad de Montpellier. Elle a reçu le prix Nouveau talent théâtre SACD en 2013. En 1996, elle écrit son premier texte et fonde la Cie Tire pas la Nappe avec Marion Guerrero et Capucine Ducastelle. Elle répond aussi aux commandes de différents théâtres, metteurs en scène ou chorégraphes, parmi lesquels la Comédie-Française, le Théâtre du Rond-Point, le Théâtre du Peuple de Bussang... Ses pièces sont éditées chez Actes Sud-Papiers. Certaines sont traduites en allemand, anglais, tchèque, italien et catalan.

Agathe L’Huillier sort du Conservatoire national d’art dramatique en 2006. Elle a rencontré l’écriture de Marion Aubert grâce à Pierre Guillois qui avait commandé et créé Le Brame des biches au Théâtre du Peuple. Elle a travaillé à plusieurs reprises sous la direction d’Alain Françon, Géraldine Martineau et Thomas Condemine. Agathe L’Huillier a reçu le Molière de la meilleure Comédie en 2017 pour Bigre, coécrit et interprété par Pierre Guillois et Olivier Martin-Salvan (mise en scène de Pierre Guillois).

Commande du festival Le Paris des Femmes.
Avec le soutien du Théâtre Ducourneau-Scène conventionnée d’Agen ; de la Chartreuse-CNES.