Résidence croisée d’art contemporain

  • Sans titre, fontaine de béton et pâte à modeler, exposition Retour d'Apuow, Jean-Adrien Arzilier

Jean-Adrien Arzilier

Depuis 2009, le lycée Jean-Vilar accueille les œuvres de la collection du Frac Occitanie Montpellier. Dès 2013, la Ville de Villeneuve lez Avignon et la Chartreuse se sont associées au projet afin de développer le dispositif de résidence d’artiste en place au lycée et de diffuser la création, en dehors de l’établissement scolaire. En 2018, le musée Pierre-de-Luxembourg et le fort Saint-André ont rejoint l’aventure. L’ambition de ce partenariat est d’exposer et de confronter le travail d’un artiste contemporain à l’esprit des lieux du patrimoine.

Pour 2019, Jean-Adrien Arzilier est l’artiste invité. Ce premier temps de résidence est prévu pour repérer les lieux, définir les axes de travail avec les enseignants et l’orientation des expositions présentées en octobre 2018 puis mars et avril 2019. Le second temps de résidence sera centré sur la production d’œuvres.

Dans chacun des objets qui inspirent l’artiste, il y a en latence, une faille dans laquelle la poésie peut prendre racine. Pareils interstices se situent à la charnière des idées suggérées par leur fonction, leur forme, leur charge symbolique. Le geste prédomine toujours puisque c’est par lui que se manifeste l’appréhension sensible, une domestication pourrait-on dire de l’environnement et du monde.

 

 

Né en 1982 à Montpellier, Jean-Adrien Arzilier obtient en 2004 le diplôme national d’Arts plastiques à l’École supérieure des Beaux-Arts de Nîmespuis en 2006 le diplôme national supérieur d’Expression plastique. Il vit et travaille aujourd’hui à Marseille.

Un projet du Frac Occitanie Montpellier en partenariat à Villeneuve lez Avignon avec le lycée Jean-Vilar, le musée municipal Pierre-de-Luxembourg, le fort Saint-André et la Chartreuse.