La Passe

  • Vanessa Larré © Marion Lachaise

Vanessa Larré

Depuis presque dix ans, mon travail de metteuse en scène s’articule autour de la question de l’aliénation de l’être soumis à la dictature du déterminisme, celui des classes sociales et de la condition féminine en particulier. La Passe est un projet théâtral qui s’écrit à partir d’une recherche artistique sur la condition de l’actrice, menée avec la comédienne Laurence Mayor et une enquête documentaire auprès de prostituées, qui a abouti à ma rencontre avec l’une d’entre elles, Catherine T. avec qui j’ai poursuivi plus intimement l’enquête dans la perspective d’écrire La Passe. Ce travail questionne à travers le prisme de la prostitution, les ramifications qui lient les femmes à l’exhibition et à la mise à disposition de soi, la question de l’âge, de la transmission et de la sexualité. Les champs de l’intime, du corps et du regard, de la représentation de ce qui se voit, de ce qui est caché, donné, vendu, gardé secret, traversent ma recherche.

Née à Genève. En 1993, Vanessa Larré entre au Conservatoire national supérieur d’art dramatique de Paris en 1993. Elle poursuit une carrière de comédienne au théâtre, au cinéma et à la télévision avant de mettre en scène son premier projet - Concert à la carte (2011) de Franz Xaver Kroetz, puis un second, le diptyque - Femmes (d’)intérieur  (2014), réunissant deux pièces du même auteur. En 2014, elle coadapte et met en scène King Kong théorie de Virginie Despentes, à l’affiche du Théâtre de l’Atelier en 2018. Elle coécrit deux scénarios de long métrage : Nachtzug et Voir le jour, en cours de tournage.

Coproduction Théâtre national de Bretagne ; Bonlieu-Scène nationale Annecy.

Avec le soutien de la Chartreuse-CNES ; du Centquatre-Paris ; de la Ménagerie de Verre/Studio Lab ; de Théâtre Ouvert-CDNC ; du Grand Parquet Théâtre Paris-Villette.

Création du 12 au 14 novembre 2019 à Bonlieu scène nationale Annecy.