To tube or not to tube

  • Bernadette Gruson © Remi David

BERNADETTE GRUSON

texte pour adolescent(e)s passé(e)s ou actuel(le)s à partir de 12 ans

Avec un âge moyen d’accès au porno de neuf ans, penser aujourd’hui que l’innocence les protégera est totalement naïf.

Depuis 2006, Bernadette Gruson cherche à donner à sa compagnie le sens du mot russe Zaoum « au-delà du cadre », en repoussant les frontières entre les disciplines. En 2015, elle obtient la bourse de découverte du Centre national du livre et une résidence à la Chartreuse pour le texte Fesses. En parallèle, elle conçoit la performance Éloge de Fesses qu’elle joue encore aujourd’hui dans les musées. Forte du chemin parcouru avec ces créations, elle crée en 2017 l’installation sonore Miroir(s) qui amène le public à réfléchir aux assignations de genre. En 2018 elle écrit, met en scène et joue Quelque chose, une traversée de l’histoire du sexe et de l’amour par les effacements et les silences, les ritournelles et les mécanismes de domination encore profondément inscrits dans notre société. Dans la continuité, le texte To tube or not to tube s’adressera aux adolescent(e)s et explorera sans panique morale, ni censure, la question de la consommation de tubes : les vidéos pornos gratuites accessibles en un clic.
Comment se construire, se faire sa propre expérience sur le sexe, sur l’amour, sur l’autre, quand la gratuité combinée à l’immédiateté du streaming mettent les mineur(e)s face à des images qui les font passer sans transition du mythe de la petite graine au youporn. Avec ce texte, elle souhaite inviter la jeune génération née un téléphone à la main, à faire un pas de côté de la consommation virtuelle pour se forger un espace à soi, réel, où se construire libre, sans diktats.

Bourse de découverte du Centre national du livre.
Avec le soutien de la Chartreuse-CNES.