You are here

Sans titre

  • Pauline Ribat © Amandine Gaymard

PAULINE RIBAT

J’aimerais écrire un texte pour les adultes que nous sommes, les enfants que nous avons été, et les enfants qu’ils sont.
J’aimerais parler de tous ces enfants qui ont deux maisons. Qui vivent une semaine chez le parent 1, et une semaine chez le parent 2. Et pour écrire sur eux, pour eux,  à partir d’eux, j’aimerais les interroger, les filmer, les écouter. 
Les parents parlent de réel traumatisme pour les enfants, mais les enfants le vivent-ils comme cela ?
À l’aune de mes trente-six ans et de mon désir d’être mère, je m’interroge sur la petite fille que j’ai été, sur ce qu’elle a traversé. Ses angoisses me reviennent et font écho très fort à l’adulte que je suis devenue. Est-ce que devenir parent c’est renouer avec l’enfant que nous étions ? Est-ce que c’est retourner sur les pas de son enfance ? Est-ce que c’est déposer sa carapace de grande personne ? Est-ce que c’est converser avec l’enfant qu’on a été et peut être même, tout simplement, le rencontrer et découvrir ses blessures ?

 

Pauline Ribat est une actrice qui écrit et met en scène. En 2017, suite au succès de son premier spectacle Depuis l’aube (ode aux clitoris), elle décide de fonder la cie Depuis l’Aube à Chambéry, d’où elle est originaire. Fin 2019, elle créé Dans les cordes à la Scène nationale de Savoie ; il se jouera à Avignon-Off-2020 au 11. Par ailleurs, elle travaille avec Joséphine Serre en tant que collaboratrice à la mise en scène sur Amer M., puis Data Mossoul qui s’est joué à La Colline - théâtre national. Et, elle sera dans le prochain spectacle de l’auteur-metteur en scène Nicolas Kerszenbaum.

 

Avec le soutien de la Chartreuse-CNES.