Ateliers d’écriture avec les artistes en résidence

  • Il essayait d'arrêter, Abderkader Benchamma

Un labyrinthe à soi

avec Nathalie Fillion, Paul Francesconi, Caroline Guiela Nguyen et Romain Nicolas

En lien avec les expositions Le lisse et le strié et #Extension labyrinthe

les samedi 29 septembre, 20 octobre, 24 novembre et 15 décembre de 10h à 13h, sur inscription (places limitées à 12 participants)
4 sessions de 3h : 65 € + adhésion Amis de la Chartreuse 25 €

De l’espace et du temps, c’est ce que principalement les artistes en résidence viennent chercher à la Chartreuse. Un espace pour se retrouver et du temps pour cheminer dans le labyrinthe de leur pensée et nourrir leur créativité. C’est ce manque d’espace et de liberté, particulièrement pour les femmes artistes, que dénonçait Virginia Woolf en 1929 avec Une Chambre à soi. C’est toujours ce que revendique Nicolas Kerszenbaum dans son texte édito de la présente Lettre. Ce sont cet espace et ce temps, offerts par le Centre national des écritures du spectacle, que des autrices et des auteurs souhaitent vous inviter à partager. En écho à nos deux expositions, présentées jusqu’au 4 novembre, qui explorent le motif du labyrinthe, il s’agira de chercher un passage dans son « labyrinthe à soi », entre vagabondage créatif de la pensée et temps suspendu de la recherche.
C’est ce fil que nous vous proposons de tirer pour ce premier cycle d’ateliers d’écriture ouverts à tous.